Des centaines de vaches, chevaux, porcs, etc. Le transport des volontaires, celui de leur matériel, outils, produits pharmaceutiques, vivres, sera effectué dans un camion. Volker Schlunk, fils d'un soldat allemand mort en France en 1942, enquête depuis vingt ans sur la tragédie de juillet 1944 en traquant les anciens de la 157e division. A Vassieux, en outre, 80 dissidents, maquisards non résidents dans cette commune, ont été égorgés par les Allemands. 13 juin -30 juillet 1944 : combats du Vercors. Une lettre d'un soldat allemand interceptée après la fin des opérations, décrit ainsi la tuerie : Le village de Haute-Vienne se trouve encerclé par une unité SS, qui massacre 642 personnes avant d'incendier le bourg, devenu lieu de mémoire. Nodot, L'épopée de Gaston Vincent. Le premier cadavre humain : un paysan abattu à la mitraillette et précipité ensuite dans l'abreuvoir où nous le découvrons. Légende : Les cadavres dans une rue de Vassieux, le 9 août, une vingtaine de jours après le début des massacres. Eisbein Geregistreerd: za nov 26, 2011 10:05 am Berichten: 275 Plateau Vercors. Guigou, Oschwald et Perrot tombent les armes à la main. L'enfant mourra après une douloureuse agonie le 31 juillet, rejoignant ainsi ses grands-parents, ses trois tantes, ses frères et sœurs âgés de 7 ans, 4 ans et 18 mois, sa maman. Les affrontements, qui se terminent le 25, font plus de huit cents morts civils et militaires, torturés, brûlés, enterrés vivants par la Wehrmacht. Plateau Vercors. Les 13 et 15 juin, les Allemands, provoqués par le déploiement d'un immense drapeau aux couleurs de la République Libre du Vercors (proclamée officiellement le 3 juillet suivant), visible depuis la vallée, occupent Saint-Nizier, accès le plus aisé vers le massif du Vercors, avant de se replier sur Grenoble. L'odeur nous saisit à la gorge, nous ne pouvons plus tenir sans prendre la précaution d'imbiber nos mouchoirs d'essence pure de lavande et, les traits tendus par l'émotion et l'angoisse, nous avançons : dix-sept cadavres se découvrent brusquement à nous, pêle-mêle parmi les décombres, au pied d'un calvaire. [...] Sept cadavres, les côtes à nu, gisent pêle-mêle, enchevêtrés les uns dans les autres, dans une petite porcherie où les Allemands les ont entassés avant de jeter au milieu une grenade incendiaire. LA BATAILLE DE VASSIEUX Le 21 Juillet 1944, les Allemands envoient 15000 hommes à l’assaut du Vercors. Administracion Les blessés ont été sortis çà et là et abattus avec des pistolets mitrailleurs. » (Vassieux-en-Vercors, Compagnon de la Libération par décret … Il trouve très vite une douzaine d'hommes, dont son collègue professeur à l'école supérieure, Jean Masseport, qui deviendra un célèbre géographe, Maurice Rouchy, ancien chef scout, directeur de l'École de formation de Chamarges à Die, qui dirigera toute l'organisation du campement et se chargera de noter les éléments pour rédiger le récit rendant compte de leurs découvertes, Henri Chazot qui prendra des photos ... D'autres personnes, civils pour la plupart, se joindront au groupe, dont trois femmes. Pendant trois semaines encore, les derniers survivants sont traqués impitoyablement par les Allemands qui occupent les ruines du village, détruit à 97%. Henri Faure. Les Allemands quittent définitivement le Vercors mi-août. 10 juin 1944. Nous sommes tous saisis d'une horreur sans nom devant tant de cruauté et de sadisme. Combien d'effroyables minutes et peut-être d'heures ? Le commandant a laissé une garde au pied du mur d’exécution. D'autres ont le crâne éclaté, vraisemblablement à coups de crosses. Ils massacres les habitants de Vassieux,exécutent des otages à La Chapelle en Vercors achèvent les blessés qu’ils découvrent dans la Grotte de la Luire ou « l’hôpital du Vercors » les Allemands ont entamé la phase de nettoyage et de répression.A Vassieux sur 150 maisons une dizaine sont debout et réparables ….mais pillées. La veille, sentant la situation stabilisée et la Résistance vaincue, le général Pfaum a donné ordre à ses troupes de ratisser pendant sept jours le Vercors, de détruire les dépôts d’armes, de munitions et de vivres, d’enlever le bétail et de le regrouper, de débusquer les terroristes et de les exterminer, en n’épargnant que les hommes de 17 à 30 ans n’ayant pas soutenu la Résistance, qu’on utilisera à démanteler les pièges, réparer les destructions gênantes et transporter le butin. De gauche à droite, on reconnaît Woerner, Bertrand, Masseport, Puillet, Morin, Chazot, Mazel, Galland et Veyer. P. Martin, thèse. Auteur Bericht; Eisbein. Antoine Bourguilleau — 25 août 2013 à 9h26. Une jambe fut ensuite attachée à une haie, de telle sorte que le malheureux ne pouvait plus reposer que sur une seule jambe. Dans un dernier effort, le brave homme a entouré le cou de la compagne de sa vie et la mort les a figés dans cette position. Durant l'Occupation, le maquis du Vercors fut un important maquis de résistance dans le massif du Vercors, c'est-à-dire un regroupement d'hommes désirant lutter contre la présence allemande en France. Ce 21 juillet marque le 70e anniversaire des combats à Vassieux-en-Vercors. Vassieux-en-Vercors est l'une des cinq communes de la communauté de communes du Vercors, incluse depuis 2015 dans le nouveau canton "Vercors - Monts du Matin" . Le 18 mars, les Allemands exécutent un coup de main sur le poste de commandement de M. Descour (Bayard) situé à La Matrassière, au sud-ouest de Saint-Julien-en-Vercors. (Saint-Genis-Laval, Bron, Savigny-en-Septaine) Si dans la mémoire collective et la littérature historique, le massacre dOradour-sur-Glane, avec ses 642 victimes, o… Les Allemands quittent Dun où l’incendie fait rage. Les tortionnaires S.S. massacrent sans distinction tous les êtres humains qu'ils rencontrent sur leur passage. La plupart ont aussi le crâne éclaté, quelques-uns les yeux arrachés. Certains sont pendus, d'autres sont empalés, déchiquetés, écartelés, fixés à des crochets de boucherie. Deux pauvres vieux, soixante à soixante-dix ans environ, sont couchés l'un près de l'autre. Plus loin, deux ouvriers du village, deux vieillards déjà, sont accroupis dans un angle de mur, comme s'ils dormaient. Le maire Martial Berthet, dont la cachette est trahie par son chien, est abattu. [...] Dans Vassieux-même et les champs environnants, soixante-cinq corps sont repérés, certains émasculés. Tout à coup, une effroyable vision nous arrête net : deux pendus que nous avons failli bousculer sont là, à quelques mètres de nous. Qui étaient les auteurs de cette tuerie ? ». Un brave paysan, ému par cette plainte continuelle, vint à la tombée de la nuit pour essayer de dégager la malheureuse fillette. Des cadavres éparpillés, la barbarie est passée par là. Une quinzaine de jeunes ont été abattus dans les champs aux environs des fermes dévastées. Les troupes allemandes et leurs auxiliaires commirent de nombreux massacres en France, de linvasion à la Libération. Les commandos aéroportés allemands se réfugient dans le village. Trois enfants cachés sous un rocher, sont blessés par une grenade lancée sur eux pour les déloger, leur grand-mère qui proteste est abattue. Il pense particulièrement à son ami le capitaine "Hardy" (Pierre Haezebrouck). Un très court texte suivi d'un poème de Vercors. Comme ces gens ont été assassinés sauvagement par nous ! Seize jeunes otages sont exécutés dans la cour d'une ferme (ferme Albert qui s'appelle aujourd'hui la Cour des Fusillés) par la Waffen-SS. Huit habitants sont jetés dans le brasier d'une grange. Sous les ordres du général Karl Pflaum, les Allemands investissent le village de Vassieux, incendient les maisons et exécutent tous les habitants. L’effet de surprise est total. Une petite fille [...], Arlette Blanc, a échappé à la mort. Vassieux-en-Vercors Village martyr Compagnon de la libération Lors de l'attaque générale du Vercors, le 21 Juillet 1944, les troupes allemandes, arrivées ici par planeurs, ont totalement détruit ce village, massacré 73 de ses habitants et tué 101 maquisards au cours des … © A Vassieux, en outre, 80 dissidents, maquisards non résidents dans cette commune, ont été égorgés par les Allemands. Connaissez vous l'histoire du Vercors ? Dans tout le Vercors, à peu près 3 personnes sur 100 ont été tuées ou bien déportées par les Allemands. 15 août 1944 : débarquement allié en Provence. Poujol, Protestants dans la France en guerre, page 263. Vassieux-en-Vercors est l'une des cinq communes de la communauté de communes du Vercors, incluse depuis 2015 dans le nouveau canton "Vercors - Monts du Matin" . Le premier ministre Manuel Valls participe, ce lundi, à une cérémonie commémorative. Si les premiers effectuent seulement des arrestations, les Allemands et la milice sont les auteurs d’exactions et de massacres. Et enfin : «Dans chaque village, il y a un monument pour les juifs ; mais il n'y en a aucun pour les millions de femmes et d'enfants tués dans les bombardements par les Anglais. Les mots (POLLEN) [VERCORS/BAEKELANDT, Baekelandt, Els] on Amazon.com. .Mais les Allemands prennent les devants et attaquent le village le 21 juiller 1944. ... Durant l'engagement, il y a eu des heures horribles. Épuisé, ne pouvant plus se soutenir ainsi, il s'est laissé aller et s'est pendu lui-même. Ce cimetière provisoire a été implanté au nord, en contrebas du village. Arrival at massacre site Auteur : Matt Tryon - 11 March 2012 ESQUELBECQ. Le second a un œil arraché et la langue coupée. Oradour-sur-Glane : les raisons du massacre Le village martyrisé par les nazis en juin 1944 n'était pas un objectif militaire. Pendant cinq jours et cinq nuits, l'enfant a supplié, demandé à boire. Les victimes de ces tueries furent de natures diverses : hommes, femmes et enfants, civils, tirailleurs sénégalais en 1940 (Chasselay), résistants blessés ou prisonniers (Mont-Mouchet, Vassieux-en-Vercors, Grotte de la Luire), otages et juifs. Il mourra l'année suivante. Premier atterrissage de planeurs le 21 juillet 1944.Ce 21 juillet 1944 au matin, vers 7 h 30, vingt-deux planeurs DFS 230 remorqués par des Dornier Do 17 décollent du terrain de Lyon Bron avec chacun dix hommes à bord, dont le pilote. Elle gît sur le corps de ses parents, assassinés par les S.S. Démographie. Pendant trois semaines encore, les derniers survivants sont traqués impitoyablement par les Allemands qui occupent les ruines du village, détruit à 97%. Guide-mémorial du V. Témoignage du curé Gagnol. Les Allemands, indifférents à ses cris, continuent à festoyer, à cinquante mètres de là. Le 28 juillet 1944, cela fait une semaine que les Allemands ont entamé leur assaut sur le Vercors. Les mots (POLLEN) Partout traînent les pauvres hardes des paysans. Le circuit passe par le site du mémorial de la Plaine au Bois à Esquelbecq où une centaine de soldats anglais furent massacrés par les allemands le 28 mai 1940. Le 5 Mont-Bernanchon ( Pas-de-Calais ) : à la suite du tir d'un résistant de la dernière heure sur une colonne allemande qui était en train de repartir … Ce collège, replié de Paris où il accueillait de jeunes Polonais installés en France ou venus après l'écrasement de leur pays en septembre 1939, avait trouvé refuge dans trois hôtels de la petite cité iséroise. Les Allemands incendient des maisons, en particulier aux alentours de l’église. [...] À La Mure, nous trouvons trente-deux cadavres, dont une famille de cinq personnes, écrasés sous un bombardement. Le Vercors par ceux qui l’ont vécu. Dans tout le Vercors, à peu près 3 personnes sur 100 ont été tuées ou bien déportées par les Allemands. ainsi que des machines agricoles et des récoltes ont été volées ou détruites. Pons. Elle est restée coincée entre des madriers. Les soldats allemands se replient dans le village et se retrouvent encerclés par les résistants. Les victimes de ces tueries furent de natures diverses : hommes, femmes et enfants, civils, tirailleurs sénégalais en 1940 (Chasselay), résistants blessés ou prisonniers (Mont-Mouchet, Vassieux-en-Vercors, Grotte de la Luire), otages et juifs. En bordure du chemin rejoignant la D 178, au nord de Vassieux. Maquisards du groupe Philippe pendus au hameau de La Mure, le 21 juillet 1944. Chazot de Die - Collection Pierre Les Italiens puis les Allemands, conscients du progrès de la Résistance, effectuent des coups de boutoir sur les villages ou zones suspectes. Mais 22 maquisards encerclés périssent dans le combat. Les Allemands abattent le bétail, les moutons, les porcs, les bovins… Au matin du 28 juin certaines maisons choisies sont incendiées. Brusquement apparaît, à cinq cents mètres devant nous, le spectacle atroce de Vassieux. Vincent-Beaume. Il y a 70 ans, vingt-deux planneurs allemands se posaient à Vassieux-en-Vercors, marquant le début de combats et surtout du massacre des habitants du village. Au total, les combats du Vercors, auront fait 840 victimes françaises et environ 150 tués parmi les troupes allemandes. Les blessés de l'hôpital de Saint-Martin (parmi lesquels des officiers des forces régulières françaises), évacués dans la grotte de la Luire, sont massacrés par les Allemands avec leurs médecins, les docteurs Fischer et Ullmann et leur aumônier, le père de Montcheuil. À droite, la classes des garçons détruite. Massacre de Vassieux-en-Vercors en juillet 1944 . Le massacre des civils . Pendant trois jours, ce sont près de 3.000 soldats allemands qui ont investi le village. 300 • Au château, une petite fille de sept ans reste un pied coincé entre des madriers de sa maison en ruines. La mort a fait son œuvre. Photo prise le 10 août 1944 par Chazot de l’équipe Veyer de Die. La milice en fait de même dans le Vercors-sud. Dreyfus. Chalendon, Les Chrétiens dans la Résistance drômoise. En 1644, il y avait 56 familles dans le village de Vassieux.. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Les détritus de toutes sortes qu'ils ont laissés à proximité en sont la preuve. Au total, les combats du Vercors, auront fait 840 victimes françaises et environ 150 tués parmi les troupes allemandes. Les commandos aéroportés allemands se réfugient dans le village 21 juillet 1944 : L'attaque de Vassieux-en-Vercors Le maquis du Vercors devait jouer un rôle essentiel dans la Libération de la France. Au sud du village, on retrouve plusieurs sites d'extraction et de taille de silex de la période chalcolithique (ou énéolithique) [réf. L'émotion arrête notre élan : c'est de cet amas de ruines que nous arrivent ces insupportables odeurs. attaqué par 24 planeurs allemands les 21 et 22 juillet, a eu 72 de ses habitants massacrés et la totalité de ses maisons brûlées par un ennemi sans pitié. Pourquoi une division de SS s'est-elle acharnée sur 642 innocents ? Stèle élevée à la mémoire des victimes civiles du hameau, Sources : Collection Musée de la Résistance Vassieux-en-Vercors. Ensuite les Allemands incendient le village. Démographie. Le spectacle de ces lambeaux de chair est affreux. Auteur(s) : Photo Chazot - Sources : Collection Musée de la Résistance Vassieux. Suite au massacre de toute la population par l'armée allemande le 10 juin 1944, le village d'Oradour sur Glane est devenu un symbole et est resté dans l'état depuis cette date. En 1644, il y avait 56 familles dans le village de Vassieux.. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Ils ont été mitraillés là, froidement. Auteurs : Robert Serre Sources : ADD, 132 J 1, 9 J 4, 255 W 89. Durant la Seconde Guerre mondiale, le village de Bande devait avoir une mauvaise réputation chez les Allemands, à cause de l'esprit de résistance qui y régnait. La Picirella. Le corps, mis dans un cercueil sommaire, est amené sur un charreton jusque devant les ruines de l'église du village où il est procédé à ses obsèques. Après une semaine de combat, le Vercors est à genoux, plus de 600 résistants sont tués. Ça, c'est tabou.» Ils contraignent les maquisards à quitter le Vercors nord et à se replier au-delà des gorges de la Bourne. 10 juin 1944 : massacre par les Allemands de la population d'Oradour-sur-Glane, en Limousin. Ainsi finit le Vercors. En raison du mauvais temps du 22 juillet, les soldats allemands ne sont soutenus par aucune aide au sol ou par les airs et cette incursion est quasiment anéantie par les résistants mais c'est sans compter les renforts venus le lendemain. Le village a reçu la Croix de la Libération par décret du Général de Gaulle, le 4 août 1945 : "Village du Vercors qui Le chef du camp fait replier ses hommes et les habitants du village. Le 21 juillet 1944, à Vassieux-en-Vercors, 73 habitants et 101 maquisards tués par les soldats allemands arrivés par les airs. Les Allemands se font servir copieusement dans les restaurants ou les maisons particulières et s’endorment. Lorgies (Pas-de-Calais) : 14 habitants du village sont arrêtés par les Allemands et fusillés dans le bois Fréteur [124],. Le 10 août, après avoir dû procéder à un difficile transbordement par le col de Rousset, au-dessus du tunnel obstrué par un sabotage de la Résistance lors de l'assaut allemand, l'équipe Veyer arrive à proximité de Vassieux. La commune de Vassieux est une des cinq collectivités françaises ayant reçu la Croix de la Libération par décret du général de Gaulle, en date du 4 août 1945. L'affreuse odeur s'accentue. Les réticences furent particulièrement vives … Chazot de Die - Collection Pierre Vincent-Beaume, Le 21 juillet 1944, des résistants du groupe Philippe sont pendus au hameau de la Mure, Auteur(s) : Photo Ph. Puis des hommes du groupe creusent les tombes d'un cimetière provisoire, en contrebas du village, où s'aligneront 53 croix. 31 août 1944 : libération de Valence. Inhumation des corps dans la grande fosse commune par l’équipe Veyer de Die. Les maquisards, croyant d’abord à l’arrivée des Alliés, comme promis, sont surpris et la plupart tués sur place. Le texte décrit une scène irréaliste durant le massacre d'Ouradour-sur-Glane; il a permis à l'auteur de critiquer les nombreux intellectuels, notamment surréalistes, qui condamnaient l'engagement de certains poètes français durant cette seconde guerre mondiale, en mettant en situation un poète, résidant à l'extérieur du village. Veyer. Le récit Les Mots se veut une réponse au pamphlet de Péret. 300 Une commémoration pleine d’émotion 75 ans après le massacre de Vassieux-en-Vercors. Antoine Bourguilleau — 25 août 2013 à 9h26. 73 civils étaient tués. Ici, il s’agissait de parachutistes de la Luftwaffe, de Osttruppen (légionnaires russes, ukrainiens, caucasiens, couramment nommés « Mongols ») et de Français. A proximité du village les maquisards ont construit une piste de 1 km, le terrain « Taille Crayon » pour accueillir les 1ers avions alliés et surtout les troupes de renfort. Monuments, plaques, stèles de Vassieux et des communes d’origine des victimes, Sources : carte postale collection Robert Serre. Du 28 juillet au 3 août, la répression s’abat sur le Vercors, en particulier sur Vassieux où la barbarie des « Mongols » se donne libre cours. ... 24 ans, près du village : il a le ventre ouvert par trois coups de poignard. Les témoins survivants citent très souvent des paroles en bon français prononcées par les assaillants. 10 juin 1944 : massacre par les Allemands de la population d’Oradour-sur-Glane, en Limousin. Nous avons totalement exterminé un hôpital de partisans, avec médecins et infirmières. Les tombes des habitants et des résistants tués fin juillet 1944, Collection Musée de la Résistance Vassieux-en-Vercors, Le Pionnier du Vercors n° 39 de juillet 1982 et n° 69 de janvier 1995, Auteur(s) : Photo Alain Coustaury - Sources : collection Alain Coustaury. Maisons en ruine à Vassieux-en-Vercors dont les murs se sont écroulés dans la rue. Témoignage d'Hélène Sabliet, Dauphiné Libéré 21 juillet 1994. Préhistoire. Une commémoration pleine d’émotion 75 ans après le massacre de Vassieux-en-Vercors. Ainsi Luc se place au dessus de la mêlée pour « sauvegarder le plus précieux ». Leurs pauvres corps gisent sur le seuil d'une ferme en ruines. Page 1 sur 11. Il y a 70 ans, le 21 juillet 1944, les soldats allemands attaquaient le maquis du Vercors. L'abbé Gagnol a laissé un témoignage dans lequel il cite d'autres cas. Aux combats héroïques des maquisards, succéda une répression impitoyable par l’ennemi qui ne parvint pas toutefois à annihiler l’esprit de Résistance forgé par le Vercors. Une rue Vassieux-en-Vercors a été inaugurée ce mardi 5 novembre 2019 à Grenoble. Vercors met en scène un poète pour tenter de comprendre comment un artiste peut être dégagé par temps de massacre et d’occupation. Dans le réduit voisin s'est déroulé le drame le plus épouvantable que l'on puisse imaginer. Campagne du Vercors p.6 p.7 p.8 p.9 p.10 L'histoire du département de la Drôme pèse sur celle de la Deuxième Guerre mondiale : influence des guerres de religions,... En lien avec le thème du concours national de la Résistance et de la Déportation 2013-2014, cette exposition virtuelle complète... © Fondation de la Résistance (Département AERI) - 2010-2013, Obsèques du capitaine Haezebrouck (« Hardy »), Creusement des fosses du cimetière provisoire, En mémoire du massacre de la famille Blanc. Une rue Vassieux-en-Vercors a été inaugurée ce mardi 5 novembre 2019 à Grenoble. Les 22 et 23 juillet 1944, les combats y ont étés rudes, mais les allemands mieux armés et entraînés ont oppéré un véritable massacre et incendié le hameau (dont il ne subsistait plus d'habitants) à l'exeption de la chapelle. 6- … les Allemands ne pouvaient que remporter cette bataille. Un cultivateur et son domestique, liés dos à dos, sont pendus par les pieds dans la forêt de Lente et meurent dans cette position. Nous apprendrons plus tard, grâce aux papiers trouvés sur eux, que ce sont des ouvriers qui travaillaient à l'aménagement d'un terrain d'atterrissage. 75 ans après, le village commémorait ce massacre … Maillé, Argenton-sur-Creuse, Vassieux-en-Vercors: les massacres oubliés de l'été 1944 Temps de lecture : 9 min. Sources : Collection Pierre Vincent-Beaume. L'équipe Veyer-Chazot fabrique les cercueils nécessaires. Transportée à l'hôpital, la jambe gangrenée, elle y mourut peu après. Haut lieu de la résistance, il était suspecté de préparer l'arrivée des militaires américains. A Vassieux, se posent les planeurs à croix noires, là où auraient dû atterrir les Alliés. Maillé, Argenton-sur-Creuse, Vassieux-en-Vercors: les massacres oubliés de l'été 1944 Temps de lecture : 9 min. Le 11 août 1944. Partout, des cadavres d'animaux que les Allemands ont souvent attachés dans les étables avant de livrer la ferme au feu. De plus, parmi les morts d’un planeur ayant capoté, on a retrouvé des Français : on suppose que c’étaient soit des gestapistes lyonnais, soit des membres de la division Brandenburg. Soutenus les jours suivants par d’autres troupes venues du ciel, ils ne seront pas délogés et sèmeront la terreur. 12 h 30. D'après sa position, il semble qu'un Allemand a dû lui sauter sur le dos et le maintenir jusqu'à ce que le malheureux supplicié s'effondre sous le poids de la brute. C'est le curé de Vassieux qui, le 5" jour, vint dégager la fillette. Un petit bébé de seize mois gît, poupée disloquée, au milieu des cadavres de ses parents et de ses sœurs âgées de sept, dix et seize ans. Et, dans un village, on a engagé deux compagnies d'Allemands, et une compagnie de Russes. Le Pionnier du Vercors n° 45 de janvier 1984. Son père, André Blanc, resté à Grenoble, avait cru mettre en sécurité toute sa famille en l'envoyant à Vassieux. Lorgies (Pas-de-Calais) : 14 habitants du village sont arrêtés par les Allemands et fusillés dans le bois Fréteur [124], [125]. C'est le curé de Vassieux qui, le 5" jour, vint dégager la fillette. Partout, partout, la mort. A proximité du village les maquisards ont construit une piste de 1 km, le terrain « Taille Crayon » pour accueillir les 1ers avions alliés et surtout les troupes de renfort. Lundi 22 juillet 2019 à 3:36 – Par François Breton, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu. Les habitants tentèrent de s’acclimater aux changements impulsés par l’Etat Français, mais, déjà, quelques actes isolés de désobéissance se manifestèrent dès 1940. II ne revint plus, car lui-même fut assassiné dans la montagne. Wormhoudt massacre, 59470 Esquelbecq, Nord, Nord-Pas-de-Calais Le texte décrit une scène irréaliste durant le massacre d'Ouradour-sur-Glane; il a permis à l'auteur de critiquer les nombreux intellectuels, notamment surréalistes, qui condamnaient l'engagement de certains poètes français durant cette seconde guerre mondiale, en mettant en situation un poète, résidant à l'extérieur du village. Les Boches passèrent auprès d'elle, ricanèrent et continuèrent à boire, à festoyer, à cinquante mètres de là, indifférents aux appels de l'enfant. [...] Dans le hameau du Château, une famille entière a été écrasée dans une petite loge à cochons. [...] » C'est l'abbé Gagnol, curé de Vassieux, qui, quelques jours plus tard, redécouvre la fillette et la fait transporter dans une brouette jusqu'aux environs de Saint-Agnan. Le 21 juillet 1944, à Vassieux-en-Vercors, 73 habitants et 101 maquisards tués par les soldats allemands arrivés par les airs. Au total, les combats du Vercors, auront fait 840 victimes françaises et environ 150 tués parmi les troupes allemandes. C’est vraiment atroce ce qui est arrivé au pauvre gens du Vercors, qui ont était massacrés par les Allemands. «Chaque jour, on découvre dans les bois de Vassieux des cadavres de jeunes ou de vieux, assassinés honteusement », écrit encore Maurice Rouchy. Pour l’amour de la France. Il faudra attendre encore une semaine après la cessation du ratissage pour découvrir l'horreur. nécessaire]. Juste avant que les Allemands n’arrivent, Luc descend au village qui vaque à ses occupations ordinaires en cette journée paisible et insouciante « bercé[e] par le jeu des enfants, le ronronnement des hommes qui s’attardaient, le vol des abeilles dans les capucines ».Après une sieste bienheureuse, Luc contemple le paysage décrit à petites touches poétiques et artistiques. Un silence total règne sur la plaine de Vassieux. À Die, Jean Veyer décide le 9 août de constituer une équipe de volontaires et de monter à Vassieux pour s'occuper des corps dont certains attendent une sépulture depuis le 21 juillet. Le 21 juillet 1944, à Vassieux-en-Vercors, 73 habitants et 101 maquisards tués par les soldats allemands arrivés par les airs. Pendant cinq jours et cinq nuits, l'enfant a appelé, supplié, a demandé à boire. L’attaque est générale, par les routes, par les cols et par les airs. Les fermes commencent à apparaître, c'est-à-dire des monceaux de ruines. Et chargent dans les camions le fruit de leurs pillages. Le maquis du Vercors (fin 1942 – mai 1944) Lors de la Campagne de France (mai-juin 1940), le massif du Vercors resta en retrait des combats, même de la bataille des Alpes qui se déroula à ses pieds (Cluse de Voreppe). Les troupes allemandes et leurs auxiliaires commirent de nombreux massacres en France, de l’invasion à la Libération.